7e art : Black Swan

Publié le par Arieste

J'ai profité du printemps du cinéma pour aller enfin voir ce film dont on m'avait tant parlé. J'avais vu la bande annonce que j'avais trouvé stressante, assez pour préférer y aller dans l'après-midi (parce que dormir juste après avoir vu un film angoissant, perso je ne peux pas ou alors je vais en réver).

Bon l'histoire pour ceux qui n'en auraient pas entendu parler est très simple, une jeune femme (Nina) se consacre corps et âme à la danse classique. Elle est choisie pour interpréter la reine des cygnes dans le ballet Le lac des cygnes. Or ce rôle est double : il y a le cygne blanc et le cygne noir son jumeau maléfique. Nina doit donc s'approprier cette dimension, nouvelle pour elle et bascule dans la folie...


 

N'en attendant pas grand chose vu que ce n'est pas le genre de film que j'apprécie d'habitude, j'ai été satisfaite d'avoir été le voir. Natalie Portman est bluffante, atteindre ce niveau de danse classique quand on n'est pas une professionnelle méritait amplement d'avoir un oscar. Vincent Cassel est irrésistible en chorégraphe français exigeant (à voir en VOST pour les petits mots en français tout au long du film). 

 

Ce film m'a surtout fait penser à deux ouvrages, le premier est Docteur Jeckyll et Mister Hyde, le premier a avoir parlé de deux facettes opposées d'une même personnalité. C'est un peu la même chose qui se passe dans le film : le Hyde de Nina, opprimé depuis toujours finit par faire surface et devenir incontrôlable. Le deuxième est Frankeinstein, car on a l'impression que Nina est la créature créé par sa mère, une ancienne ballerine, et cette créature finit par échapper à son contrôle.

 

Si comme moi, vous voulez en savoir plus sur Le Lac des cygnes, je vous recommande cet article très complet sur wikipédia qui vous explique notamment qu'il y a différentes fins (je ne connaissais que la version où ça finissait bien) et la signification de l'oeuvre par rapport à la vie de Tchaïkovski.

 

Pour finir, voici une version plus "classique" de ce ballet (ou moins folle si on veut), mais la musique reste toujours aussi sublime :

http://storage.canalblog.com/78/93/584079/64974927_p.jpg La fofolle que je suis en avait oublié de mettre le logo et le lien vers le challenge des fous de l'Ogresse de Paris :D Voilà qui est fait

Commenter cet article

ogressedeparis 20/01/2012 13:26


C'est le challenge qui te gagne c'est bien ça! Sois prudente tout de même à pas succomber totalement à la folie ;) Je t'ajoute tout de suite

Arieste 20/01/2012 13:30



Merci :D Je vais faire attention promis ;)



ogressedeparis 20/01/2012 13:11


Un grand film! j'avais adoré!


Je ne savais pas que tu souhaitais mettre cet article dans le challenge des fous. Il n'y a aucun souci bien sûr. Juste ajouter le logo et le lien, c'est tout. En tout cas c'est sûr que là la
question de la folie est au coeur du film

Arieste 20/01/2012 13:14



Zut je pensais avoir mis le logo, le challenge des fous m'a contaminé ! C'était mon article le plus ancien donc je n'ai pas bien vérifié. Je rajoute ça tout de suite et je te postes le lien sur
ton challenge :D



laure 22/03/2011 11:03



Je l'ai trouvé super d'où mon article sur mon blog aussi!^^


Contente que cela t'ait plu


bisous



l'agnès masquée 21/03/2011 21:16



ben au départ c'est prometteur, un mec suite ç un accident perd la mémoire...et ça tombe dsn le grand guignol à l'américaine course poursuites blablablaaa et la fin lol du n'imp



Arieste 21/03/2011 21:32



ah oki merci pour l'info :)



l'agnès masquée 21/03/2011 20:37



j'ai adoré ce film !!


euh par contre là je sors de "sans indentité", bof bof


tutududududuuuuu duduuuu dudududududududuuuuu ok je sors ; )



Arieste 21/03/2011 20:44



heureusement que tu n'as payé que 3,50€ pour le voir alors ! ça parle de quoi ?