Bea de Capri à Carnon

Publié le par Arieste

                                         http://s4.e-monsite.com/2011/04/02/01/resize_550_550//BA-DE-CAPRI--CARNON.jpg

 

Je tiens à remercier tout d'abord Paul Villach pour cet envoi qui m'a beaucoup intrigué et m'a permis de lire enfin mon premier livre érotique.

 

Car ce livre est indéniablement érotique, pour le dire de manière prude le narrateur est très amoureux de Béa et il le lui montre.

J'avoue avoir été intrigué par les passages érotiques, mais je trouve ça normal quand on débute dans un genre littéraire comme celui-là, il faudra que je lise d'autres livres de cette catégorie pour me faire une véritable opinion sur le sujet. Cependant, je peux déjà affirmer que l'auteur a évité deux écueils que je ne supporte pas. Tout d'abord, il a préféré des termes explicites à des métaphores ampoulées (quitte à faire dans l'érotisme autant éviter toute fausse pruderie non ?) et surtout il n'y a pas de perversité dans ce qu'il écrit, les deux personnages sont juste amoureux et passionnés. Par contre, j'éviterais de recommander une telle lecture à quelqu'un d'encore chaste, qui pourrait plus l'embrouiller qu'autre chose.

 

Le livre est par ailleurs très bien écrit, le style est très fluide et se lit bien, on sent qu'il n'est pas juste un prétexte à raconter des scènes érotiques. Ce livre raconte une histoire, une tranche de vie entre le narrateur et Bea, étalée sur plusieurs années, de la rencontre à l'éloignement... On assiste notamment à leurs premières vacances en amoureux en Italie, j'ai trouvé très bien l'initiative de mettre des reproductions des oeuvres décrites (je les connaissais déjà mais je pense que cela pourra faciliter la lecture de certains). Les monuments sont magnifiquement décrits et me donnent envie de retourner en Italie...

J'ai également beaucoup apprécié le regard sur l'éducation nationale (auquel je ne connais rien non plus, ce livre me fait connaître beaucoup de choses décidément...), on voit que l'auteur a enseigné durant des années. On perçoit les difficultés inévitables, les intrusions extérieures qui alourdissent la relation, c'est réaliste sans être amer.

 

Je conclurais en disant que c'est un livre qui doit se lire de préférence en été, qui se prête mieux à la description des vacances de ce couple...

 

Quelques mots sur Paul Villach...

 

http://i.agoravox.fr/local/cache-gd2/9053d0e3dfffbe25c3a4b5955bd697ae.jpg Paul Villach (Pierre-Yves Chereul de son vrai nom) est né en 1945 dans les Côtes-d'Armor, il a longtemps enseigné la littérature dans le secondaire et le supérieur. Il écrit sur Agora Vox et je vous recommande d'y aller faire un tour ici pour avoir d'autres informations.

Publié dans Dans l'Hexagone

Commenter cet article

Asphodèle 26/06/2011 18:48



Ah j'espèèèère que mon message va passer, Internet "bogue" depuis ce matin et particulièrement sur OB dès que je veux laisser un commentaire, donc je mets tout dans celui ci !! Ca me prens la
tête car ça ne dure jamais aussi longtemps...(je précise que j'ai tout essayé pour les mises à jour etc, là je ne suis pas nulle !).


Bon on peut passer un "deal" : tu m'envoies celui-ci et je t'envoie Histoire d'O, mais je te préviens c'est hard et certainement moins délicat que ce que tu viens de lire (côté perversité
j'entends !). Je te fais la lettre pour mardi si tout va bien, j'attends toujours les aides pour maman, donc dès
demain c'est la course au téléphone. Et je concluerai sur Ommar Kayyan que j'adooore, incroyable pour son époque, tu as bien fait de rajouer un "sur l'auteur" ;) Bises



Arieste 27/06/2011 00:31



Héhé pour les infos sur l'auteur je t'écoutes et je met en pratique ;) Là c'était facile il y avait tout dans le livre en plus. Ce type est incroyable la moitié de ses quatrains se terminent par
"bois du vin" alors que ce n'est pas vraiment la coutume du pays ;)


J'espère que ton ordi sera plus coopératif demain. Bisous :D



Asphodèle 25/06/2011 18:16



Ah mais je vois que j'ai bien fait de venir faire un saut ! Vous avez des lectures...mademoiselle !! hum hum !! Non, le commentaire de l'auteur appuie très bien ce que tu nous faisais passer ! Et
je dois dire qu'il fait envie ! Depuis Histoire d'O, lu à 13 ans (oui je sais ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux à faire !), je n'ai rien lu en la matière qui conjugue à la fois amour et
érotisme. Plus le voyage en Italie, j'y ferais bien un tour ! Tu me le prêtes ?? ;) Très joli ton nouveau fond d'écran !! On voyage chez toi !^^



Arieste 25/06/2011 18:36



Je te le prête avec grand plaisir :D Je n'ai pas lu Histoire d'O que je connais seulement de réputation mais il va falloir que je le lise^^


Tu n'avais pas vu la carte dans le fond ? Bizarre, elle y est depuis un petit moment. C'est la carte de Terremer :D



catie 25/06/2011 12:25



Il y a déjà un certain temps que je n'ai pas lu de littérature érotique et je retiens le titre. Le contexte italien offre un intérêt supplémentaire. Plaisir et culture, quoi de mieux ;o)



Arieste 25/06/2011 17:06



Absolument d'accord :D



Luna 25/06/2011 08:10



Je passe le message, je pense que Clara se ferra une joie de donner son avis (vu qu'elle donne toujours son avis sur tout, surtout quand on ne veut pas le savoir... --') !


Merci d'être passée :)



Arieste 25/06/2011 17:06



Haha j'attends de voir alors ;)



Syl. 24/06/2011 18:21



Bon, le principal c'est que tu aies passé un bon moment !



Arieste 24/06/2011 18:51



C'est le cas :)