Des mots, une histoire : Ecureuil et Violette en voyage...

Publié le par Arieste

http://desirdhistoires.files.wordpress.com/2011/04/plumedesmotsunehistoire5.jpg?w=150&h=138

 

Cette semaine chez Olivia, vous avez proposé de nombreux mots : mécréant, certificat, douche, bises, givré, gluten, adresse, rafale, tendresse, excuse, bruire, catastrophe, autarcie, perce, vaporeuse, rugby, découverte, ivresse, possible, carte, intimité, espiègle, pile, prière, page, licorne, aphrodisiaque. Certains mots m'ont donné pas mal de fil à retordre je l'avoue.

 

Comme on pouvait s'en douter, Écureuil et Violette n'eurent guère d'intimité une fois arrivés aux piliers autocollants. Beaucoup de jeunes couples étaient également là, ce qui se ressentait par une ambiance située entre ivresse aphrodisiaque et tendresse amoureuse. Comme le voulait la tradition, les deux amoureux lancèrent un objet sur les piliers. Ces objets symbolisaient leur profession : une page d'un livre pour Écureuil, une fleur pour Violette. Ils terminèrent le rite par une prière à Celle-qui-donne-l'amour et un membre de la confrérie de la Licorne leur donna un certificat en guise de souvenir de leur visite ainsi que le fameux livre qui serait le support des souvenirs de leur future famille. En plus de s'occuper de ce genre de formalités, la confrérie de la Licorne avait également la tâche de tenir à distance les mécréants qui auraient voulu perturber les cérémonies, ainsi que d'éviter les catastrophes en empêchant les Estiviens trop audacieux de s'approcher trop près des piliers. Cette dernière tâche demandait beaucoup d'adresse car les curieux étaient très nombreux. Les membres de la confrérie étaient donc passés maîtres dans l'art de repérer et de stopper les têtes brûlées en les plaquant au sol comme au rugby.

Après avoir dit au revoir aux piliers en leur adressant de lointaines bises comme le voulait l'usage, Écureuil et Violette sortirent une carte de l'Estivanie pour voir s'il était possible d'admirer les célèbres chutes de la Glu-Tène. Ces chutes n'étaient attachantes que par leur beauté, ce qui les rendaient moins dangereuses que les piliers. Ils reprirent leur embarcation et bien avant l'embouchure du fleuve, ils continuèrent à pied car le fleuve se jetait dans la Mer Mielleuse par ces fameuses chutes. Le bruit en rafale de l'eau les informa bientôt de leur arrivée. Les chutes étaient saisissantes de beauté. L'herbe était givrée et scintillait alors que les chutes miroitaient de toute leur splendeur aquatique. De l'eau jaillissait de toute part donnant un aspect de douche vaporeuse à l'ensemble. L'eau se jetant dans la mer bruissait au point qu'il était impossible de se tenir là plus longtemps car on avait l'impression qu'elle allait percer les tympans autant que la mer. Il était d'ailleurs interdit de naviguer dans les environs à cause des forts courants et des tourbillons. 

Après avoir contemplé ce magnifique spectacle, Violette et Écureuil se rendirent au port de Pile-sur-mer pour embarquer en direction de Face-sur-mer, situé de l'autre côté de la Mer. Ce petit port, composé de quais et d'une très belle pelouse bien confortable, fut une excuse toute trouvée pour se reposer un peu. Pile-sur-mer était un peu en autarcie à cette période de l'année, les Estiviens voyageant peu en hiver. Les habitants de Pile étaient d'un caractère espiègle et Écureuil et Violette passèrent un agréable moment en leur compagnie, faisant notamment la découverte de belles plages...


Je vous retrouve demain pour la suite ! 

Publié dans Ecrits Estiviens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claudialucia ma librairie 16/12/2011 21:53


Tu t'en es sortie comme un chef! Bravo! car effectivement ils n'étaient pas très faciles à placer ces mots mais tu n'es jamais à court d'imagination.


Qu'es-ce que c'est ces mots en K? Asphodèle reprend cette semaine? je pensais que c'était pendant les vacances?

Arieste 16/12/2011 22:42



Merci beaucoup :)


Oui Asphodèle a repris cette semaine les textes sont pour demain.



wens 16/12/2011 15:16


Pile sur mer...la station a l'air charmante. Je pense que Violette et Ecureuil vont apprécier leur séjour.

Arieste 16/12/2011 17:13



Je pense aussi :D



Asphodèle 16/12/2011 15:14


Excellent le Glu-tène revisité... Pile ou Face également ! Tu détournes bien des coutumes et ce n'en est que plus drôle, bravo, on ne s'en lasse pas ! :)

Arieste 16/12/2011 17:12



Merci beaucoup !!!! Ravie de ne pas lasser. Bon je vais taper la suite et je t'envoies ça :) Pas de soucis avec la tempête ?



ceriat 16/12/2011 14:21


Toujours aussi enchanteur ton petit univers, j'adore ! Si l'envie me prends de passer près des piliers, je ne
manquerais pas de demander l'aide d'un des membres de la confrérie de la Licorne.

Arieste 16/12/2011 17:09



Merci !!! Tu as bien raison de demander de l'aide surtout s'il y a autant de vent qu'aujourd'hui :D



Olivia 16/12/2011 14:00


C'est vraiment tout un monde que tu nous crées là ! Bravo !

Arieste 16/12/2011 17:08



Merci !! :D