Des mots, une histoire : où l'on revoit l'hongre-oie et on élabore des projets...

Publié le par Arieste

                               http://desirdhistoires.files.wordpress.com/2011/04/plumedesmotsunehistoire5.jpg?w=150&h=138

Voici un peu de retard, ma participation au défi proposé par Olivia, écrire un texte avec les mots suivants : parachutiste, flacon, humeur, éléphant, breloque, temps, encre, saut, champ, potager, potager, miel, éternuer, traumatisme, fragrance, flou, 41 mots, piquer, amoureux, effluves, rire, étreindre, astre, jour.

NB: le texte de Valentyne m'a fourni la matière pour la première partie de ce texte, je la remercie :)

 

Ecureuil et Violette, revenus sur la terre ferme; retrouvèrent avec grand plaisir leurs amis Hérisson et Rose, ainsi que l'hongre-oie. Le traumatisme qu'avait vécu ce dernier semblait s'être dissipé avec le temps. En effet, il était tombé amoureux d'une jumoie qu'il ne quittait plus des yeux. Outre la jumoie, l'hongre-oie s'était fait de nouveaux amis, un caméléopard, un cerf volant ainsi qu'une ponette. Toute cette bande avait un aspect si disparate qu'il aurait fallu plus de quarante et un mots pour les décrire tous, mais cela ne l'empêchait pas d'être de très bonne humeur. Après avoir étreint une dernière fois l'hongre-oie, Violette et Ecureuil lui souhaitèrent bonne route avec ses nouveaux amis.

Soudain, Ecureuil se mit à éternuer dans un bruit qui rappelait celui d'un éléphant râleur. Surpris, il lui suffit de lever les yeux pour en comprendre la cause : telles des milliers de petits parachutistes, les graines de l'arbre-observatoire tombaient sur la plaine des Astres et leurs effluves piquaient le nez de ce pauvre Ecureuil. Fort heureusement, Violette avait sur elle un flacon à base de miel dont la fragrance fit que le nez d'Ecureuil arrêta bientôt de danser la java.

Et Violette arrêta de rire lorsqu'Ecureuil lui offrit une breloque pour orner ses cheveux...

Il n'y avait pas besoin d'encre pour sceller les promesses qu'ils se firent ce jour-là car les Estiviens ne sont pas amateurs de paperasses et pour eux la parole donnée a valeur d'éternité.

Mais il y avait tout de même des détails encore flous concernant le prochain départ d'Ecureuil et Hérisson pour la quête du fakir-tigré et Violette dut faire un saut dans les champs et les potagers situés en périphérie de la plaine des Astres. Rose devait en effet lui montrer quelques remèdes susceptibles d'aider les deux futurs explorateurs dans leur quête.

Publié dans Ecrits Estiviens

Commenter cet article

Amélie 07/10/2011 20:19



cela faisait un petit moment que je n'avais plus eu de nouvelles des Estiviens : ça fait du bien de les retrouver !



Arieste 07/10/2011 21:25



ravie de te revoir par ici moi aussi :D



32 octobre 03/10/2011 22:12



toujours aussi plaisant



Arieste 03/10/2011 22:41



merci :)



ceriat 03/10/2011 12:00



Quelle bonne idée d'avoir intégré les merveilleux personnages haut en couleur de Valentyne. :-)


Je trouve qu'ils s'intègrent bien dans votre univer en plus. :-)



Arieste 03/10/2011 15:47



Merci, les personnages qu'a inventés Valentyne autour du hongre-oie reviendront sûrement un de ces jours :)



claudialucia ma librairie 02/10/2011 22:40



Aymeline, tu es totujours aussi en forme quand il s'agit de nous broder des histoires extraordinaires. Je viens visiter le pays des estiviens avec plaisir!



Arieste 03/10/2011 15:44



Merci beaucoup :)



Soène 01/10/2011 18:25



Que va-t-il donc se passer les semaines prochaines ?... D'un blog à l'autre, vous nous menez, Valentyne et toi, dans un conte merveilleux habité juste par des animaux. Quelle belle idée !


Si tu le veux bien, je te rajoute dans mes liens
Bises de Lyon



Arieste 01/10/2011 18:34



Je serai honorée que tu me rajoutes dans tes liens :D, oui Valentyne menons depuis quelques mois deux histoires différentes mais avec beaucoup de points communs finalement, elle a eu une très
idée de faire rencontrer nos personnages cette semaine !


Bises de Rennes