Des mots, une histoire : où Rose et Violette cueillent quelques plantes

Publié le par Arieste

                                    http://desirdhistoires.files.wordpress.com/2011/04/plumedesmotsunehistoire5.jpg?w=150&h=138

 

Cette semaine chez Olivia, il fallait placer les mots suivants : dégustation, cousin, coussin, homonyme, zinzolin, retour, partance, respirer, irradier, déracinement, fauve, voyage, partisan, ankylosé, araignée, vivre, résolution, forme, éclat, toile, accordéon.

 

Rose avait donc prévu cet après-midi là d'initier Violette à ses meilleurs remèdes en préparant une dégustation de certains d'entre eux. Mais Violette n'avait manifestement pas besoin de remède contre la tristesse tellement elle irradiait de bonheur et respirait la joie de vivre. 

Il fallait cependant préparer le voyage d'Ecureuil et d'Hérisson, en partance pour les régions du Sud afin de recueillir les poils du fakir-tigré. Violette et Rose devaient procéder au déracinement de certaines plantes comme l'irrésistible zinzolin afin d'aider les deux aventuriers à apprivoiser le mystérieux fauve. Elles avaient ainsi pris la résolution de préparer une poudre de toile d'araignée afin d'ankyloser la bête et de la prendre au piège dans une boîte pliable telle un accordéon. Cette boîte venait justement d'être inventée par Renard, le cousin de Violette, qu'elle avait revu par hasard le matin même. Mais le fakir-tigré étant une espèce rare, il devait être seulement capturé le temps de collecter quelques poils, pour éviter de le traumatiser davantage. Hérisson le zoologue avait donc été partisan de mettre un coussin dans sa cage, mais aussi quelques piquants pour qu'il se sente comme chez lui. Rose et Violette avaient donc cueilli du zinzolin, du lys tigré, dont le fauve adorait se nourrir mais aussi de l'homonyme, qui avait pour caractéristique de faire ressembler celui qui en prenait à l'être qui était en face de lui. Ainsi le fakir-tigré prendrait les deux compères pour ses congénères. Quelques plantes supplémentaires furent cueillies pour qu'ils gardent la forme durant le voyage.

Mais l'éclat qui brillait dans les yeux de Violette et de Rose laissait entendre qu'il y avait autre chose de prévu pour le retour des deux Estiviens...

 


Publié dans Ecrits Estiviens

Commenter cet article

claudialucia ma librairie 09/10/2011 00:09



Tu peux pas nous faire des petits dessins avec ton texte car ce fakir-tigré j'aimerais bien voir sa tête! Je me suis bien amusée; comme d'habitude tu détournes les mots avec aisance!



Arieste 09/10/2011 00:50



Merci beaucoup ! Je vais essayer pour les dessins, mais je ne te promets rien je ne pratique pas du tout le dessin.



Amélie 08/10/2011 20:34



Hi!!! Les estiviens ! J'aime toujours autant cette histoire, et j'ai hâte de découvrir la suite ! Dommage que je bosse, il va me falloir être patiente... :)



Arieste 08/10/2011 20:57



la suite lundi, mais si tu ne peux pas venir la lire, les Estiviens t'attendront pas de problème :)



Jean-Charles 08/10/2011 16:18



Que d'imagination et c'est toujours un réel plaisir de te lire. 



Arieste 08/10/2011 17:42



Merci beaucoup :D



Violette 08/10/2011 15:26



me voilà l'héroïne d'un jour, je suis ravie !! ^^



Arieste 08/10/2011 17:40



En fait, Violette est l'héroïne de mon histoire à rallonge donc tu es l'héroïne d'un jour toutes les semaines :D



32 octobre 08/10/2011 10:41



bon rétablissement...la suite est attendue avec impatience par tous les fans de cette saga



Arieste 08/10/2011 13:09



Merci beaucoup :) La suite lundi hihi