Des mots, une histoire : retour et nouveau départ

Publié le par Arieste

                                http://desirdhistoires.files.wordpress.com/2011/04/plumedesmotsunehistoire5.jpg?w=150&h=138

 

Pour le contexte d'écriture de ce texte c'est comme la semaine dernière, ce qui ne m'empêche pas d'écouter et de participer, c'est juste que deux heures c'est parfois très long !

Cette semaine les mots donnés chez Olivia m'ont donné du fil à retordre d'où les idées parfois étranges qui émaillent ce texte vous êtes prévenus ! Sinon je profite pour tous vous remercier de continuer à lire cette histoire, cela me fait extrêmement plaisir et j'aime partager ça avec vous au fur et à mesure !

Il fallait placer les mots : pilier, autocollant, mistral, défaillir, canot, photo, anthropomorphisme, gazelle, soupe-au-lait, sincère, assouvir, dormir, vent, souffler, bouilloire, désir, chaleur d'hiver, animalisme, douleur.

Mais en cette fin d'automne, le climat était un peu plus rude et un vent froid semblable au mistral soufflait durement sur nos deux aventuriers. Le désir de rentrer au plus vite fut donc un peu ralenti et ils tentèrent de se réchauffer un peu en buvant de la soupe au lait, fabriquée à partir de lait que leur avait donné une vache et d'herbes nourrissantes fournies par Rose et Violette. Après avoir dormi un peu, ils constatèrent que le vent était tombé et ils purent reprendre leur route. 

Et par un temps redevenu radieux, Écureuil et Hérisson retrouvèrent Violette et Rose. Cette dernière portait déjà des signes visibles de grossesse, ce qui ne l'empêcha pas de courir à la rencontre d'Hérisson. Violette, qui avait conservé une taille de gazelle, en fait de même pour Écureuil.

Passée la joie des retrouvailles, Rose et Hérisson allèrent voir comment se portait leur futur petit Estivien en se rendant à l'Arbre-photo. Cet arbre courant en Estivanie avait des feuilles très particulières qui permettaient d'y imprimer des portraits lorsqu'elles étaient exposées en pleine lumière. Les jeunes pousses étaient les plus puissantes et une feuille posée sur le ventre d'une Estivienne enceinte arrivait même à capturer l'empreinte du futur enfant. On se servait bien sûr aussi de cet arbre si un Estivien s'était cassé une jambe ou un bras, mais compte-tenu de la grande robustesse du peuple Estivien, les photographies des Estiviens actuels et en devenir constituaient la plupart de l'occupation de ces arbres. L'arbre-photo avait justement sorti une nouvelle feuille et la photo obtenue permit à Rose et Hérisson de penser que l'enfant serait UN Estivien. Le nom, selon la tradition lui serait donné en son quarantième jour de vie, il n'était donc pas encore temps d'y songer. Cependant, ils savaient déjà que Violette et Écureuil les appréciaient sincèrement au point de leur demander de devenir les parrain et marraine du futur petit. Ces deux derniers les remercièrent de cet honneur.

Après s'être reposé quelques jours, Écureuil dut reprendre la route pour donner les précieux poils de fakir-tigré aux tisserands afin que ces derniers puissent rendre translucide sa tente de montagne. Écureuil avait été prévenu par le biais d'un mainate que tout était déjà préparé et les autres ingrédients du philtre n'attendaient plus que lui. Il embarqua donc sans tarder dans un canot descendant la rivière Belle jusqu'à la Mer Mielleuse. Violette l'accompagnait cette fois-ci, et Rose en avait profité pour lui confier des graines à échanger avec sa cousine Églantine, elle-même cousine du sage Fourmi auquel Écureuil avait déjà eu indirectement affaire par l'intermédiaire des tisserands. Après avoir rempli toutes ces obligations, nos deux amoureux avaient prévu de chercher la chaleur d'hiver au moyen de bains chauds comme si on avait eu recours à une bouilloire pour chauffer l'eau.

Mais au bord de la rivière Belle, ils s'arrêtèrent d'abord voir les Piliers autocollants, une curiosité naturelle qui valait bien un détour. Ces piliers avaient deux particularités. La première d'entre elles leur avait valu l'ajout du qualificatif "autocollant", due au caractère collant de la matière des piliers. Cette étrange substance soudait irrémédiablement aux piliers toute chose qui avait le malheur de les toucher. Certains de ces infortunés avaient pu être sauvés mais non sans défaillir de douleur. Cette particularité rendait bien évidemment toute analyse de la substance en question complètement impossible et le mystère demeurait donc entier. La deuxième particularité était sans doute issue de la première car tout ce qui avait adhéré à ces piliers faisait désormais partie d'eux, formant des sculptures étranges combinant anthropomorphisme et animalisme. Par une ironie de l'histoire estivienne, ce lieu de désolation était devenu celui où les amoureux devaient se rendre pour bénir leur nouvelle union, car il symbolisait l'union assouvie d'êtres différents qui n'en faisaient désormais qu'un seul...

 

Je terminerai sur cet appel à contribution : si vous avez un idée du prénom que devrait porter le futur bébé de Rose et Hérisson, je suis ouverte à toutes les suggestions ! Je vous rappelle qu'il doit évidemment être celui d'un animal :)

Publié dans Ecrits Estiviens

Commenter cet article

Jean-Charles 03/12/2011 09:09


je suis toujours scotché par tes trouvailles que tu fais (comme l'arbre-pilier ou la feuille qui décelle..) Bravo !   

Arieste 03/12/2011 21:19



Merci ! Ne reste pas trop stoché au pilier autocollant quand même c'est dangereux !



Asphodèle 02/12/2011 23:19


ouf ! impossible de te laisser un comm' ce matin, comme chez MTG, il me disait "commentaires momentanément indisponibles", non mais franchement !!! Du coupo j'ai deux heures de retard ... J'adore
ces arbres qui font échographies, radios et scanners ! Le rêve... les piliers qui bougent, hey t'es sûre que ça va ?!!!


Sinon pour le prénom je penchais pour Héron (contraction de Rose et Hérisson), mais bon c'est toi qui auras le dernier mot ! Et pour répondre à Pierrot-Bâton : c'est toi qui
vois...

Arieste 03/12/2011 00:12



OB te fait des misères le méchant ! Je note Héron c'est une bonne idée ! Pour les piliers, il a bien fallu que je me débrouille pour caser tous ces mots mais je pense qu'on peut ressentir que le
cours d'anglais était en train de me rendre chèvre ;)



valentyne 02/12/2011 17:56

Génial l'échographie grâce aux arbres :pour le nom du bb je propose Axolotl : c'est très mimi un axolotl ;-)cf wikipedia et cette photo http://www.axolotl.org/index.htm "Il fait partie des animaux
ayant la capacité de passer toute leur vie à l'état larvaire sans jamais se métamorphoser en adulte"

Arieste 03/12/2011 00:06



Je ne connaissais pas cet animal mais ça ressemble un peu au protée, je note ce nom merci !



Luna 02/12/2011 15:43


J'aime définitivement ta façon de raconter les histoires :)

Arieste 02/12/2011 23:58



Merci !!!!



Pierrot Bâton 02/12/2011 15:16


Franchement, chapeau pour t' y retrouver!!! Ton petit Estivien, je l' appelerais bien Chat-Pol.........Mais c' est toi qui voit!


Heu... énigme: on dit "c' est toi qui voit"  ou "c' est toi qui vois"??? Bref: à toi de voir!!!

Arieste 02/12/2011 23:57



Merci !!! Je note la suggestion :D