L'homme à l'envers

Publié le par Arieste

                                                   http://www.decitre.fr/gi/36/9782290349236FS.gif

" Il y avait deux types, allongés dans les broussailles."

 

La semaine dernière, je me suis faite plaisir et je me suis achetée un livre neuf en librairie, cela faisait trop longtemps que je n'avais pas pu le faire alors j'étais contente. J'ai donc choisi complètement au hasard ce roman de Fred Vargas et j'ai bien eu raison.

 

Cette histoire de loup mystérieux faisant des ravages dans les Alpes avait en effet tout pour me plaire, d'abord parce que l'histoire de la bête du Gévaudan m'a toujours fascinée, ensuite parce que j'ai passé un été dans le coin des Alpes où se déroule l'enquête ce qui m'a permis de bien me mettre dans l'ambiance.

 

Venons-en donc à l'histoire : dans le parc du Mercantour, des loups venus d'Italie se sont progressivement installés, faisant gronder doucement les éleveurs de brebis, jusqu'à que des bêtes soient retrouvées égorgées par un loup dont les proportions sont au-delà de la normale... La rumeur de loup-garou prend de l'ampleur et atteint son paroxysme lorsqu'une éleveuse est retrouvée égorgée. Face à l'inaction de la police, des proches et voisins de la victime décident de trouver eux-mêmes le responsable... Et notre bien brave commissaire Adamsberg va se retrouver mêler à cette histoire !

 

" Au reste, on ne parlait plus des loups, mais du loup du Mercantour. Un reportage haletant, plus nourri que les précédents, lui était consacré en début de journal. On réveillait l'effroi, la haine. On mêlait dans un bain insalubre les ingrédients cousins de la jouissance et de la terreur. On maudissait les carnages avec volupté, on détaillait la puissance de la bête : insaisissable, féroce et, surtout, colossale. Cela, avant toute chose, formait le levier de l'intérêt passionné que le pays entier portait à présent à la "Bête du Mercantour". Sa taille hors norme, en l'arrachant au vulgaire, en l'excluant du commun, lui faisait prendre rang au sein des cohortes du diable. On s'était découvert un loup de l'enfer et pour rien au monde on n'y aurait renoncé."

 

Le fin mot de l'histoire est absolument inattendue et très prosaïque, j'ai deviné trois pages avant le dévoilement "officiel" et je ne m'en doutais pas du tout !

Bref, un livre que je recommande aux amateurs de policiers, mais aussi aux autres car Fred Vargas a une écriture qui sur un ton anecdotique, parle de choses essentielles. Une belle découverte.

http://img.over-blog.com/300x229/3/40/96/81/lecturesgenre.jpg Comme je lis finalement assez peu de romans policiers, je propose ce livre au challenge "lectures en tout genre" de Valérie K

Publié dans Dans l'Hexagone

Commenter cet article

Asphodèle 03/11/2011 18:44



C'est bon un livre neuf que l'on s'achète ! Le dernier grand format pour moi était "Et rester vivant" de Blondel, lu pendant le RAT. Mais lu aussi pendant le même RAT, un Vargas bof-bof, tant
pour le style que l'histoire et sans Adamsberg ! :( Donc il va falloir que je me réconcilie avec elle ! Heu...pas tout de suite



Arieste 03/11/2011 19:05



C'est bien de fouiner en librairie. Quand tu voudras te réconcilier avec Vargas, fais-moi signe ;)



Luna 03/11/2011 15:33



C'est le premier livre de Fred Vargas que je lisais... Je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire mais le style de l'auteur m'a beaucoup plus !



Arieste 03/11/2011 18:09



C'est vrai que tout le monde n'est pas autant fan que moi des Alpes, mais les autres livres valent le coup !



Eiluned 03/11/2011 14:57



Ah le plaisir d'un livre neuf ! Je note le titre, j'avais beaucoup aimé le seul Vargas que j'ai lu, il faut que je renouvele l'expérience ^^



Arieste 03/11/2011 18:09



Oui tu feras bien :D



agnes 02/11/2011 22:57



nan mais une collègue a adoré...



Arieste 02/11/2011 23:40



ça ne m'étonne pas du tout, j'espère qu'il est à ma bibliothèque car j'aimerais beaucoup le lire :)



agnes 02/11/2011 21:49



au fait, rien à voir, mais j'aime bp la nouvelle présentation de ton blog


et tu aurais lu rien ne s'oppose à la nuit ?



Arieste 02/11/2011 22:56



Merci pour mon blog :D


Non je n'ai pas lu rien ne s'oppose à la nuit mais j'en ai lu beaucoup de bien sur la blogo donc je serais bien tentée de le lire, tu l'as lu ?