La fille de braises et de ronces

Publié le par Arieste

                                                  http://leslecturesdasphodele.files.wordpress.com/2012/03/la-fille-de-braises-tome-1.jpg?w=640

 

Pourquoi ce livre ?

Parce qu'Asphodèle (son billet ici), a eu la gentillesse de me prêter ce livre, merci à toi !

 

De quoi ça parle ?

D'Elisa, princesse d'Orovale et Élue qui doit épouser le roi du royaume voisin. Cette adolescente va connaître par la suite des aventures qui vont la faire passer d'une adolescente boulotte à une femme forte et sûre d'elle.

 

Qu'est-ce que j'en pense ?

Hum...

Au début, je n'avais même pas envie de vous en parler et puis je me suis dit que ça serait intéressant de parler de livres que je n'aime pas. Il m'arrive d'ailleurs assez rarement de lire des livres que je n'aime pas, je dois avoir de la chance.


Quand j'ai lu ce livre, il m'est venu à l'esprit une comparaison que je vous livre tel telle : ce livre est à l'héroïc-fantasy ce que la margarine est au beurre. C'est-à-dire que ça ressemble à de l'héroïc-fantasy, ça en a même l'aspect mais on sent bien que ce n'est pas la même chose. C'est un ersatz d'héroïc-fantasy.

Pourtant l'histoire avait tout pour me plaire, avec des royaumes, une prophétie et un fond intéressant. Mais ici, je me suis emmêlé dans les lieux et les endroits. On sent que l'univers est en place et qu'il pourrait être pas mal, pourtant l'auteur n'a semble-t-il pas voulu approfondir le sujet. Du coup, on reste cruellement à la surface des choses ce qui est bien dommage. Une carte pour situer les principaux lieux manque aussi pour bien se situer les choses car les indications géographiques font souvent défaut et on se perd un peu dans le temps et dans l'espace.

Ce côté superficiel est d'autant moins compréhensible qu'il s'agit du tome 1 d'une trilogie et que le livre fait tout de même 400 pages, je pense donc que quelques paragraphes explicatifs n'auraient pas été inutiles.

Les personnages souffrent à mon avis de ce côté superficiel, Elisa est intéressante et attachante avec son côté complexé, mais les autres personnages sont beaucoup moins travaillés. Les ennemis ne sont pas vraiment évoqués sauf lors des confrontations et ne sait pas grand chose sur eux, c'est dommage car un bon ennemi fait souvent une bonne histoire.

Vous allez me dire que ce côté léger est voulu, et c'est ce que je me suis dit au début du roman que j'ai bien aimé. Le problème est que si l'écriture est légère, l'histoire ne l'est finalement pas (il y a une guerre !) et j'ai trouvé le mélange assez difficile à apprécier. Ce côté léger ne penche pas non plus du côté drôle ou loufoque, on sent qu'il y a un certain sérieux. 

Je terminerai sur le côté guerrier, qui n'est pas assez approfondi pour être crédible. Je peux tout à fait comprendre qu'on n'aime pas lire des récits de batailles, mais quand on raconte une guerre il faut faire un minimum de stratégie militaire pour que le lecteur trouve ça intéressant.

 

En une phrase :

Ce côté "entre-deux" entre sérieux et légèreté, m'a beaucoup déplu, si je lis le tome 2 (un jour lointain) j'espère que cela s'arrangera. (phrase bonus) : Si vous voulez de la fantasy jeunesse à l'esprit bon enfant et à l'univers riche et développé, lisez plutôt Bilbo le Hobbit.

 

Un petit extrait pour terminer :

"Le lendemain matin, Alejandro donne l'ordre de barricader l'entrée de la ville, ce qui condamne de nombreux réfugiés à trouver porte close. Le capitaine des gardes royaux signale des tourbillons de poussière qui ponctuent l'horizon du côté est, soulevés par l'armée en marche."

(c'est moi ou la première phrase est un pléonasme ?)

 

Du côté des challenges :

logo-challenge-imaginairehttp://img.over-blog.com/300x300/3/99/77/05/Defi-PR1.jpg


Commenter cet article

Mind The Gap 05/05/2012 22:16


J'aime bien ta façon de faire ta chronique en posant les questions...c'est carré, c'est net et sans bavures...

Arieste 05/05/2012 22:33



merci ! ce n'est pas évident de faire une chronique négative :)



jeneen 04/05/2012 22:50


ben oui, il joue dans Bilbo le hobbit qui sort en décembre 2012 ! et ...je te dirai le reste par mail !!!! 

Arieste 04/05/2012 22:53



coquine ;) j'espère pour toi qu'il va jouer un elfe parce que si c'est un nain ou un hobbit ça va limiter le côté sexy hihi



jeneen 04/05/2012 16:29


et bien, j'ai opté pour "bilbo..." (la fôte à Armi...) , j'ai bien fait visiblement...!


biz

Arieste 04/05/2012 22:05



si Armi t'encourage à lire Tolkien je ne peux que l'approuver^^ Bisous



Asphodèle 04/05/2012 10:16


Tu as raison Aymeline de bousculer Syl. avec cette histoire de billets !!! Non mai vraiment, n'importe quoi !!! Tu
étais de mauvaise humeur quand tu l'as lu ???^^ Tu es une spécialiste de ce genre, alors effectivement, je l'ai pris comme un roman "jeunesse" avant tout donc je n'en attendais pas des tonnes (je
m'attendais même au pire !!!). Par contre le style (la traduction à mon avis) m'a beaucoup gênée, je l'ai dit et je le répète : on ne peut pas tout écrire au présent de l'indicatif ! J'espère que
le 2ème sera plus travaillé... Mais je ne suis pas sûre de le lire, je ne l'achèterai pas ça c'est sûr !

Arieste 04/05/2012 14:06



J'étais de mauvaise humeur après l'avoir lu. Le style jeunesse n'excuse pas tout, Harry Potter reste une excellente saga très bien écrite. Je pense que la traduction n'est pas entièrement
responsable et ce devait être quand même le reflet de la VO. Ce qui m'a énervé c'est ce manque de travail de l'intrigue et du style, j'avais l'impression d'être face au premier jet d'une histoire
sans le gros travail d'affinage derrière.



Syl. 03/05/2012 19:40


Maintenant c'est trop tard. J'ai renvoyé le livre à Alex et je ne garde qu'une idée du bouquin... celle que j'ai passé un moment agréable, un après-midi à la cheminée, seule avec une tasse de
thé. En me disant... Ben, si je dois faire ma cure d'amaigrissement dans le désert, ce n'est pas gagné !

Arieste 03/05/2012 19:51



Dommage, dommage. Va faire des fouilles si tu veux mincir c'est très efficace ;)