La poésie du week-end : Gérard de Nerval

Publié le par Arieste

                                       Logo poésie

 

En ce samedi, voici un poème de Gérard de Nerval qui porte un de mes livres préférés de Victor Hugo, Han d'Islande...

 

Chanson de Han d'Islande

Lorsque dans nos vertes campagnes
La nuit 
Descend du sommet des montagnes 
Sans bruit... 
Malheur à toi qui dans nos plaines 
Poursuis un voyage imprudent...
Entends-tu des forêts lointaines 
Sortir un long rugissement ?... 
C'est Han !
C'est Han !
C'est Han d'Islande...
Han ! Han ! Han ! Han !

Cet homme qui recèle une âme
De fer
Et dont les yeux lancent la flamme
D'enfer ; 
Au fond de son antre sauvage
Courbé sur un corps palpitant, 
Ce monstre qui repaît sa rage
De cris, de larmes et de sang... 
C'est Han !
C'est Han !
C'est Han d'Islande...
Han ! Han ! Han ! Han !

Quand parfois au sein de la danse
Des jeux,
Tout à coup un homme s'élance...
Hideux !

Si l'on ne peut le reconnaître 
Si de sa voix le sombre accent 
Ajoute à l'effroi que fait naître 
Son regard fixe et dévorant... 
C'est Han !
C'est Han !
C'est Han d'Islande...

Han ! Han ! Han ! Han !

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claudialucia ma librairie 14/06/2011 08:55



Curieux poème de Nerval. Voilà qui attise ma curiosité pour ce livre de Hugo que je n'ai pas lu.



Arieste 14/06/2011 09:00



Si ma mémoire est bonne, c'est son premier roman, il n'est pas très connu mais il vaut le détour :)



laure 11/06/2011 17:31



Je suis tombée dessus il y a quelques jours en plus;)


Une belle découverte!:)


 


ps:moi aussi j'adore ce livre...ah, Hugo!



Arieste 12/06/2011 08:09



ça ne m'étonne pas que tu aimes ;)



la grotte des livres 11/06/2011 12:37



Je le relirais cet hiver, un soir d'hiver et de neige, juste pour me faire peur !


Quand on lit le poème, on l'entend arriver... brrrrrr j'en ai froid dans le dos!



Arieste 11/06/2011 12:41



Oui brrrr heureusement il y a Ordener !!!