La poésie du week-end : Maurice Carême bis

Publié le par Arieste

                                  Logo poésie

 

La semaine dernière, j'ai trouvé un poème de Maurice Carême qui me semble de circonstance puisque c'est la Fête des Mères !

Je souhaite donc une bonne fête à ma maman et à toutes les mamans :D

 

Tu es belle, ma mère,

Comme un pain de froment.

Et, dans tes yeux d'enfant,

Le monde tient à l'aise.

 

Ta chanson est pareille

Au bouleau argenté

Que le matin couronne

D'un murmure d'abeilles.

 

Tu sens bon la lavande,

La cannelle et le lait ;

Ton coeur candide et frais

Parfume la maison.

 

Et l'automne est si doux

Autour de tes cheveux

Que les derniers coucous

Viennent te dire adieu.

Publié dans Poésie

Commenter cet article

FéAsphodèle 29/05/2011 15:18



Comme je te l'ai déjà dit, Maurice Carême est un de mes premiers poètes de primaire et j'avais appris celle ci pour une fête des Mères !! Merci de nous la remémorer ;) (je vais me reposer et
après je te maile !! dure soirée hier...^^)



Arieste 29/05/2011 15:40



Oki j'attends ton mail alors :)


C'est un plaisir de faire remémorer de si belles choses que les poèmes de Maurice Carême :D


 



Eiluned 29/05/2011 12:49



Oh c'est adorable comme poème ! Je vais l'envoyer à ma mère du coup !



Arieste 29/05/2011 13:35



Je suis ravie que ce poème circule :D



Moka 29/05/2011 12:36



J'associe systématiquement Carême à mes poèmes d'enfance !



Arieste 29/05/2011 13:39



Je comprends, c'est un des rares auteurs dont je me rappelle l'avoir étudié au primaire !



Luna 29/05/2011 10:39



Oh ?!


Je crois que je l'avais apprise en primaire pour la fête des mères justement !


Merci d'être passée :)



Arieste 29/05/2011 13:42



Ravie de te l'avoir remise en mémoire alors :D