Le fantôme de Canterville

Publié le par Arieste

                                                    http://www.elbakin.net/fantasy/modules/public/images/livres/livres-le-fantome-de-canterville-44.jpg

" Lorsque M. Hiram B. Otis, le ministre américain, acheta Canterville Chase,

tout le monde lui dit qu'il commettait une folie

car il ne faisait aucun doute que les lieux étaient hantés."

 

Voilà un livre que je n'avais lu depuis des années, à en témoigner par la manière dont j'ai écrit mon nom dans le livre. J'ai donc lu ce livre à l'école primaire et j'en avais gardé un bon souvenir. Un billet chez Sharon ici, et l'envie de Syl de le lire m'ont donné envie de le relire.

 

Comme le suggère la première phrase, Monsieur Otis part s'installer en Angleterre avec sa famille dans une maison réputée hantée. Après la présentation de la famille Otis, voilà qu'entre en scène l'autre protagoniste de cette histoire, Sir Simon, fantôme de Canterville de son état. 

Mais nos Américains sont peu impressionnables et Sir Simon aura fort à faire pour les faire déguerpir de sa demeure...

 

Ce petit roman, qui se lit très vite, est très rafraîchissant. Voilà une histoire de fantôme comme on les aime, avec un être qui se veut impressionnant mais qui ne peut pas lutter contre des gens incrédules. On sent d'ailleurs qu'Oscar Wilde a voulu gentiment se moquer des Américains, persuadés que leur pays est le meilleur et le plus civilisé de la planète. 

Comme je ne suis pas américaine, j'avais peur du fantôme quand j'étais petite et je trouvais Virginia respectueuse et courageuse. Maintenant, j'ai un peu plus sourit à cette lecture, la trouvant irrévérencieuse à souhait.

En tous cas, si d'aventure on m'informait d'une maison hantée, je me méfierais un peu quand même...

 

Un petit échantillon pour vous donner envie :

" Comme il atteignait une petite chambre secrète dans l'aile gauche, il s'appuya contre un rayon de lune pour reprendre son souffle et tenta de faire le point sur sa situation. Jamais, au cours d'une brillante carrière ininterrompue de trois cents ans, il n'avait été aussi grossièrement insulté. Il songea à la duchesse douairière qu'il avait tant effrayée en apparaissant dans le miroir où elle se regardait avec ses dentelles et ses diamants ; aux quatre caméristes prises d'hystérie lorsqu'il se contentait de leur grimacer un sourire à travers les rideaux d'une des chambres d'amis ; au recteur de la paroisse dont il avait soufflé la chandelle tandis qu'il rentrait très tard une nuit de la bibliothèque et qui depuis, ravagé de tics nerveux, était resté le patient de sir William Gull ; à la vieille Mme de Tremouillac qui, réveillée de bonne heure un matin, avait vu un squelette assis dans un fauteuil près du feu, plongé dans la lecture de son journal inrime, et avait été condamnée à garder le lit durant six semaines en proie à une fièvre cérébrale et s'était, une fois remise, réconciliée avec l'Église et avait rompu tous rapports avec le scandaleux et mécréant M. de Voltaire."


http://img.over-blog.com/326x186/2/76/41/18/challenge-craklou---grand.png Une relecture tout à fait intéressante qui rentre dans le cadre du challenge-label "read me baby one more time" de chez Craklou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Meloe 03/12/2011 16:48


Qu'est ce que j'ai pu m'amuser avec ce court récit! Et puis, j'ai trouvé le fantôme super touchant, au final. Tu me donnes envie de relire du Oscar Wilde, tiens !

Arieste 03/12/2011 21:20



Bienvenue ! Je suis ravie de te donner envie de lire cet auteur, si tu as d'ailleurs des livres à me conseiller ça m'intéresse :)



Luna 27/11/2011 15:11


je ne connais pas du tout ce petit livre, mais l'extrait est très sympa !

Arieste 27/11/2011 17:20



Je te le recommande, un vrai délice :D



Syl. 27/11/2011 15:10


Non, je te remercie. Je crois que je vais aimer ce livre et lorsque cela me plaît, je suis de nature possessive. Mais merci beaucoup !
Par contre, je viens de lire un livre qui t'intéresserait sûrement : Phaenomen.

Arieste 27/11/2011 17:20



Je vais guetter ton billet sur Phaenomen :D



jeneen 27/11/2011 14:39


j'adore Wilde et celui-ci reste un bon souvenir. chouette que tu gardes ton âme d'enfant (même pas peur !) biz

Arieste 27/11/2011 17:19



Toujours garder sa part d'enfant ;)


Bisous !



Laure 27/11/2011 11:39


Avec Julie, on avait fait un oral sur cette oeuvre en anglais, c'était génial!


Un super souvenir de lecture!:)

Arieste 27/11/2011 14:08



Oui je m'en rappelle maintenant :)