Le grand dieu Pan d'Arthur Machen

Publié le par Arieste

                                                   http://www.images-chapitre.com/ima1/original/487/527487_2848171.jpg

En fouinant dans la bibliothèque de mes parents, source inépuisable de bons romans, je suis tombée sur ce livre au titre étrange et au petit format. En ce moment, vous remarquerez que je fais plutôt dans le livre de petit format, non pas par flemme mais parce que j'ai bien trop tendance à lire les livres d'une traite ou à être absorbés par eux au point de négliger le monde réel (et le boulot). Et en ce moment, je ne peux pas trop me permettre de faire ce genre d'excès littéraires (sauf dans le train hihi).

Donc revenons à ce roman, écrit au XIXe siècle. Ce livre, une grosse nouvelle plutôt, commence par l'expérience d'un savant fou, le docteur Raymond a d'ailleurs quelque chose du docteur Jeckyll à la différence qu'il fait ses expériences sur une jeune fille. Le but : voir le grand dieu Pan, le dieu du chaos et de l'abîme que personne ne peut contempler. Quelques années plus tard, une mystérieuse femme sème le malheur et la folie autour d'elle...

J'aime beaucoup le roman dit "gothique" et celui m'a beaucoup plu par sa dimension philosophique et la référence au mythe de la caverne de Platon. Le savant veut percer le voile d'illusions, accéder au monde des Idées non pas par la philosophie ou bien par la religion, mais par la science (on sent l'influence du positivisme), mais un esprit non préparé est-il prêt à accepter cette rupture ?

 

Voici donc un roman fascinant et mystérieux dequel on ressort à la fois dérouté et envouté...

Commenter cet article

Lou 03/04/2011 11:10



Je l'ai découvert cet été grâce à Lilly qui me l'a offert : http://www.myloubook.com/archive/2010/10/02/machen-grand-dieu-pan.html


C'est un livre très curieux, que j'ai trouvé intéressant, assez sombre, mais qui par contre ne m'a pas laissé de souvenirs très précis hormis la trame générale.



Arieste 03/04/2011 12:35



C'est vrai qu'il ne laisse pas de souvenirs précis, un peu à la manière d'un cauchemar...