Les plumes de l'été : lettre C

Publié le par Arieste

                                 http://leslecturesdasphodele.files.wordpress.com/2011/07/machine-brouillons6.jpg?w=200&h=212

 

Après un bon mois de retard, je publie enfin la suite des aventures de mes Estiviens. Voici donc la lettre C, aujourd'hui vous aurez également la lettre D. Demain paraîtront les lettres E et F comme ça samedi je rattrape le train de l'atelier avec la lettre G. 

J'espère que vous ne ferez pas d'overdose estivienne, moi je ne m'en lasse pas pour le moment !

 

Les mots à ajouter au texte sont : carotte, chili, castor, cage, camomille, caravane, casserole, chronique, carnaval, charivari, caravelle, chavirer et chocolat.

 

Si vous ne vous rappelez pas du reste de l'histoire, elle se trouve dans la catégorie "écrits estiviens" :)

 

Toutes les informations des chroniques que lisait Ecureuil se mélangeait jusqu'à provoquer un charivari dans sa tête. Les notions de carnaval, de caravane et de caravelle faisaient chavirer son esprit. Etait-il possible qu'un tel monde existe ou ait pu exister ? Il réfléchissait à un moyen de franchir les montagnes pour s'en assurer. La nourriture nécessaire à son périple serait aisément disponible. Il pouvait ainsi emporter quelques carottes, qu'il ferait cuire  avec de la neige fondue dans une casserole, mais aussi cueillir quelques fruits de l'arbre-à-chocolat. Cet arbre produit des fruits ronds en chocolat dont le goût varie en fonction des saisons : noir en été, blanc en hiver, aux noisettes en automne et au lait au printemps. Les Estiviens sont vous vous en doutez extrêmement friands de ces fruits. L'autre plat favori des Estiviens se rapproche de ce que nous nommons chili, fabriqué avec de la viande d'une variété locale de castor, vivants dans d'importants barrages situés sur les rivières évoquées plus tôt. En plus des indispensables haricots rouges, la touche estivienne consiste à ajouter un peu de camomille au plat, qui ne se sent pas au goût mais apaise les esprits. Ecureuil prévoya donc d'en emporter des réserves afin de calmer l'angoisse que lui inspirait les hauteurs montagnardes. 

L'ultime problème à son expédition restait celui du couchage. En effet, comment pourrait-il dormir à l'abri des températures glaciales sans se sentir en cage ? Il dessina un projet de tente en forme de cercle qui serait doté d'un tissu à la fois solide et isolant pour le protéger mais assez fin pour le permettre de voir le ciel. Pour le mettre en oeuvre, il se mit en route vers la forêt de bambous où oeuvraient les tisserands.

Publié dans Ecrits Estiviens

Commenter cet article

Jean-Charles 22/08/2011 11:11



Voilà nos Estiviens revenus, enfin  ils nous manquaient.


Il me faut à tout prix un arbre à chocolats, où puis-je en trouver ?  



Arieste 22/08/2011 11:53



Excellente question, j'aimerais beaucoup en avoir un aussi :)



Amélie 19/08/2011 22:44



Moi aussi, j'ai bien aimé la camomille dans le chili ! Mais le mieux, c'est quand même l'arbre à chocolat... Je veux le même dans mon jardin ! Et en plus, il donne des fruits toute l'année... Le
pied !!


Merci d'être revenue !



Arieste 20/08/2011 20:31



Moi aussi je veux un arbre à chocolat hihi merci à toi d'apprécier mes écrits :D



Asphodèle 18/08/2011 19:39



Nan nan ! il n'y avait pas Chikungugna ! Je suis heureuse de les retrouver^^ et la camomille pour apaiser les esprits m'a bien fait rire. Trop mignon cet Ecureuil ! :)



Arieste 19/08/2011 09:27



contente que ça te plaise :)



l'agnès masquée 18/08/2011 18:09



on avait pas dit "ckikungugna" aussi ?? : )



Arieste 18/08/2011 18:16



Aucun souvenir lol :D



Eiluned 18/08/2011 17:17



Ravie de revoir les aventures d'Ecureuil et de découvrir petit à petit le monde des Estiviens :)



Arieste 18/08/2011 17:21



Tout le plaisir est pour moi, je viens de mettre aussi en ligne la lettre D