Les plumes de l'été : lettre H

Publié le par Arieste

                                           http://leslecturesdasphodele.files.wordpress.com/2011/07/machine-brouillons6.jpg?w=200&h=300

 

Et voici déjà la dernière édition des plumes de l'été (snif) organisé par Asphodèle. Cette semaine je devais placer dans mon texte les mots suivants : hésiter, hurlement, humain, hélicoptère, hirsute, hécatombe, honneur, hongroise, haschisch, harmonie, humble, hérisson, hypothèse, humiliation, hanter, haridelle, hasard, hyémal, halo. Pour des raisons de cohérence de l'histoire, deux des mots de cette liste ont été "modifiés", mais vous verrez bien ;)

 

Le hasard faisant bien les choses, Ecureuil et Violette débarquèrent ensemble sur la rive sud de la Mer Mielleuse. Sans hésiter, ils prirent le chemin qui menait à la plaine des Astres. Cet humble chemin était très agréable pour se balader tranquillement. Même au début de la saison estivale, la température était agréable. Au détour d'un bois, Violette et Ecureuil tombèrent sur un endroit propice à se laver. Ces lieux faussement sauvages sont en fait très commodes pour se laver et des cabines sont en harmonie avec l'environnement, se fondant totalement dans le paysage. Violette fut particulièrement ravie de pouvoir à nouveau laver ses longs cheveux qui étaient devenus hirsutes au contact de l'air marin. Alors qu'ils se préparaient à se remettre en route, un étrange hurlement retentit dans toute la forêt. Les deux amis se demandèrent avec inquiétude ce qui pouvait bien hanter ces bois et pensèrent à quelques hypothèses mais il était indéniable que ce cri n'était ni humain ni celui d'un hérisson. Mais ni Violette ni Ecureuil n'avaient peu car ils savaient que l'Estivanie n'abritait pas d'animaux dangereux pour eux. Curieux, ils s'avancèrent donc prudemment pour ne pas effrayer l'animal et se trouvèrent nez à nez avec un bien étrange animal. Un petit cheval avait un plumage blanc si étincelant qu'il semblait entouré d'un halo de lumière. Mais il semblait si faible qu'on aurait pu le qualifier d'haridelle. Il fit encore une fois cet étrange cri qui tenait à la fois du hennissement et du gazouillement : "hache-hiiiche ! hache-hiiiche !". Ecureuil se rappela alors soudain le nom de cet animal : l'hongre-oie. Cette mystérieuse créature ne se rencontrait que très peu en Estivanie, car de nature hyémale, elle préférait passer l'été sur les hauteurs. Elle avait également la  particularité de pouvoir voler de manière stationnaire, tel un hélicoptère. La présence de l'hongre-oie dans ce lieu à cette période de l'année était anormale et Violette se demanda quelle hécatombe s'était déroulée peu avant leur arrivée. Les Estiviens considérent comme un honneur de pouvoir aider un animal blessé et cela aurait été une humiliation de ne pas pouvoir s'occuper de l'hongre-oie. Violette avait appris durant sa formation d'herboriste à soigner  les animaux et remit l'hongre-oie rapidement en pleine forme. Comme ce dernier était trop jeune pour rester seul, Ecureuil et Violette résolurent de l'emmener avec eux jusqu'à temps de lui trouver une famille d'adoption...

 

Publié dans Ecrits Estiviens

Commenter cet article

Valentyne 03/09/2011 08:28


Quelle féérie dans ce conte : que lui est il arrivé à ce pauvre hongre-oie?


Arieste 03/09/2011 10:52



Merci ! Tu sauras tout sur le hongre-oie lundi :)



claudialucia ma librairie 30/08/2011 12:13



Bravo! Tu arrives à placer les mots avec beaucoup d'haboleté , tout ne maintenant en éviel l'intérêt du lectuer; J'ai adore la mot Hongre-oie, entre autres!


j'ai vu que l'atelier d'Olivia reprenait? Celui du Skriban de Gweanelle aussi, je suppose? je participe à ce dernier depuis assez longtemps, j'aime beaucoup! Je vais aller voir celui d'Eiluned.



Arieste 30/08/2011 14:49



Oui l'atelier d'Olivia reprend je suis en train de noter les mots au fur et à mesure pour pouvoir continuer mon histoire. Celui de Gwenaelle reprend dimanche je suppose je ne sais pas encore si
je pourrais participer mais j'aime beaucoup toutes ces idées. Oui va voir chez Eiluned c'est très sympa aussi :)



Luna 28/08/2011 08:34



Jolis jeux de mots ;)



Arieste 28/08/2011 11:18



Merci :D



celestine 28/08/2011 00:12



Voila la fin qui me manquait...


je t'en dirai plus dans quelque temps.






Arieste 28/08/2011 11:17



c'est pas vraiment la fin en fait, ça continue lundi :)


J'ai hâte de savoir ce que tu veux faire à mes petits estiviens :D



Mahie 27/08/2011 21:21



To be continued? On attend presque une suite non?


Très original et poétique :-) J'aime!



Arieste 28/08/2011 10:20



La suite arrive lundi, j'ai commencé cette histoire avant les plumes de l'été et il y a encore de quoi dire :)


Merci !!!