Rendez-vous avec un mot : crime...

Publié le par Arieste

                               http://1.bp.blogspot.com/-xZeooChFtds/TlGUBLU5P3I/AAAAAAAAAqE/sip7HeiNRcQ/s1600/Logo.jpg

 

Cette semaine, Eiluned nous a proposé de réfléchir autour du mot crime, voyons comment se débrouillent les Estiviens avec ce mot. 

Le reste de l'histoire est ici et la suite sera publiée demain (oui j'étais inspirée^^).

 

Violette avait bien évidemment proposé de bon coeur de s'occuper de l'hongre-oie en l'absence d'Ecureuil. Il aurait été inenvisageable que l'hongre-oie accompagne Ecureuil et l'animal était encore trop jeune pour être autonome. Violette et Ecureuil s'étaient renseignés sur les itinéraires empruntés par les troupeaux d'hongres-oies durant leur migration hivernale et avaient prévu d'approcher leur protégé d'un troupeau sauvage à cette occasion. Un mystère subsistait cependant sur le crime à l'origine du malheur de l'hongre-oie. Après avoir interrogé nombre d'Estiviens-zoologues qui proposèrent leur aide pour s'occuper de l'animal, on leur indiqua un spécialiste des forêts qu'ils venaient de traverser. Ce spécialiste en zoologie, nommé Hérisson, avait beaucoup voyagé dans toute l'Estivanie pour étudier les étranges animaux qui peuplaient les lieux. Il leur donna vite la clef du mystère, les hongres-oies n'étaient pas les seuls animaux qui tenaient du mammifère et de l'oiseau. Il existait une autre espèce, qui bien que rare n'en restait pas moins redoutable pour les hongres-oies : le faucon-léonin. Ce redoutable rapace, apparenté aux mythiques griffons, n'était heureusement pas de très grande taille et ne s'attaquaient qu'aux petits hongres-oies dont la taille adulte ne dépassait pas celle des arbustes dont ils raffolaient. 

Le jeune hongre-oie avait donc eu de la chance de réchapper à une telle attaque. Hérisson a tenu cependant à rassurer Ecureuil et Violette en les informant que de telles attaques n'étaient pas si fréquentes, les hongres-oies et les faucons-léonins ne fréquentant habituellement pas les mêmes territoires.

Publié dans Ecrits Estiviens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Asphodèle 05/09/2011 15:06



ouf, j'ai bien cru qu'il allait passer à la casserole le hongre-oie ! vivement demain... Bises. tu écris de mieux en mieux ! Tu devrais essayer de les faire parler, ce serait drôle ! ;)



Arieste 05/09/2011 17:13



Non on ne va pas le manger quand même^^ Merci !!!  Je penserai aux dialogues. Bisous



Luna 05/09/2011 13:43



J'adore !



Arieste 05/09/2011 17:10



Merci beaucoup !



Eiluned 05/09/2011 13:07



J'ai grandement hâte d'être à demain du coup ;)



Arieste 05/09/2011 17:09



Merci !!! :)



Syl. 05/09/2011 10:55



Ils sont magestueux tes animaux.



Arieste 05/09/2011 11:37



Merci :)



Amélie 05/09/2011 10:46



Pauvre petit hongre-oie ! Heureusement qu'il a pu se faire des amis... La suite, c'est demain ? j'ai hâte !



Arieste 05/09/2011 11:37



Oui c'est demain je rattrape les mots d'Eiluned que je n'avais pas pu faire cet été :)