Rendez-vous avec un mot : maléfice...

Publié le par Arieste

                                  http://2.bp.blogspot.com/-vnMQjEs69-Y/TmPYYeDzUcI/AAAAAAAAAvw/i8oNrR_n7m0/s1600/Logo.jpg

 

Cette semaine, Eiluned nous a demandé de réfléchir au mot "maléfice", pour coller à ce mot il est donc temps de faire certaines révélations... Sur l'idée d'Asphodèle je me suis également essayée au dialogue. Bonne lecture !

 

Abricot avait reçu peu de temps auparavant la demande d'Ecureuil par une lettre qui lui avait été transmise au moyen d'un ingénieux système de paniers et de cordages qui permettaient de monter les lettres et le matériel jusqu'au sommet de l'arbre-observatoire. Elle avait répondu par une invitation à une entrevue et voici que le jeune Estivien se tenait à présent devant elle, accompagné d'une jeune Estivienne au regard vif et curieux. 

- " Je me demande si les sentiments que se portent ces deux-là sont vérifiés par leurs thèmes astrologiques respectifs, pensa-t-elle. Je les enverrai à Loup après notre entretien."

Loup était l'astrologue le plus réputé d'Estivanie et sa réputation était loin d'être surfaite car il ne se trompait jamais dans ses calculs et ses prédictions. Il n'était après tout que l'interprète de la volonté de Celle-qui-est-en-haut.

Abricot accueilla donc les deux visiteurs sur un ton qui se voulait chaleureux, mais qui trahissait une certaine tristesse qui n'échappa pas à Violette et Ecureuil.

- "Soyez les bienvenus au sommet de l'arbre-observatoire, lieu où tout les Estiviens devraient se rendre au moins une fois dans leur existence, dit Abricot.

- Nous vous remercions de votre accueil, la vue est vraiment à couper le souffle, dit Ecureuil, et voici Violette qui m'aide à réaliser mon projet d'exploration, en avez-vous lu les détails ?"

L'astronome prit alors un air triste.

- "Oui Ecureuil, j'ai bien compris que ton intention est de visiter les mondes extérieurs, et que tu voudrais trouver un passage dans les montagnes en les observant à l'aide de nos lunettes astronomiques. C'est une excellente idée mais je me dois cependant de t'avertir d'une information retrouvée à l'intérieur de notre bibliothèque. Toi qui est Estivien-arboricole tu pourras la déchiffrer aisément sur cet ancien manuscrit", lui dit Abricot en lui tendant un ouvrage à l'aspect défraichi.

L' arbre-observatoire était en effet le plus grand des Arbres-gardiens et son tronc immense abritait une bibliothèque dont on pouvait voir l'autre extrémité. Cette bibliothèque renfermait principalement des ouvrages d'astronomie mais également d'autres livres comme celui que s'apprétait à ouvrir Ecureuil d'une main tremblante. A la page indiquée il lut à haute-voix :

- " Alors que les hommes étaient forts nombreux et peuplait la Grande Terre de part en part, un grand maléfice arriva. De maléfiques sorciers avaient acquis une étrange magie sous prétexte de créer le jour après le coucher de Celui-qui-brille-là-haut. Mais cet immense pouvoir  finit par échapper à ses créateurs et la Mort-qui-rôde apparut. Elle était invisible mais tous ceux qu'elle approchait finissaient par mourir dans de grandes souffrances. Alors les hommes se mirent à la recherche d'un endroit où la Mort-qui-rôde ne pourrait plus les atteindre. Longtemps ils cherchèrent en vain mais le jour du solstice d'Eté, ils trouvèrent une contrée entourée de si hautes montagnes balayées par le vent que la Mort-qui-rôde elle-même ne pouvait les trouver. Ils appelèrent cet endroit l'Estivanie..."

Publié dans Ecrits Estiviens

Commenter cet article

Jean-Charles 13/09/2011 08:20



J'aime bien Loup l'astrologue... Eh tiens s'il me disait ce qu'il m'attend !



Arieste 13/09/2011 10:50



Il faut monter en haut de l'arbre-observatoire pour lui demander :)



Amélie 12/09/2011 22:24



Eh bien ! On en apprend toujours un peu plus sur l'Estivanie... cette genèse est bien sombre, et j'aime beaucoup !



Arieste 12/09/2011 22:56



Merci ! Contente que cette genèse plaise je l'avais en tête depuis quelques temps mais je n'étais pas sûre qu'elle soit appréciée car elle tranche un peu avec le reste du texte.



Olivia 12/09/2011 18:32



Je verrais bien un album illustré de ces aventures !



Arieste 12/09/2011 20:54



Moi aussi, il va falloir que je m'y atèle :)



Asphodèle 12/09/2011 14:19



C'est très bien les dialogues, tu t'en sors comme un chef ! Ca met de la vie et nous les rend plus proches. Terrible cette création de leur pays mais j'adore ! :) (J'espère que ta nouvelle
btterie arrivera vite et qu'OB va nous rétablir les identifiants car les miens sont looongs !!!)



Arieste 12/09/2011 16:45



Ma batterie est expédiée donc j'ai bon espoir de la recevoir mercredi ou jeudi on verra bien, heureusement il me reste le téléphone pour les mails :)


Merci beaucoup !!!



Eiluned 12/09/2011 12:31



Ca apporte un petit truc en plus le dialogue, c'est bien !


Tu crées du suspense avec "la mort qui rôde"... On se demande ce qui va découler de tout ça !



Arieste 12/09/2011 14:11



Merci ! Pour la suite, j'espère recevoir rapidement ma nouvelle batterie pour pouvoir la publier vendredi :)