Si peu d'endroits confortables

Publié le par Arieste

                                            http://www.decitre.fr/gi/18/9782290032718FS.gif

" Aux informations, ils ont parlé d'un suicide

mais on n'en sait rien, ce n'est pas forcément ce qu'il s'est passé."

 

http://storage.canalblog.com/19/76/892321/68821215_p.png Merci beaucoup au forum de Vendredi lecture pour ce partenariat ! Vous pouvez lire la discussion sur ce livre ici.

 

Voilà un petit livre qui m'a beaucoup touché et que je vous recommande !

 

A Paris, deux âmes solitaires se croisent dans leur errance et nous racontent leur histoire. Il y Hannah, désespérée depuis sa copine * est partie avec un autre vivre à Londres et qui ne peut s'empêcher de lui écrire. Et il y a Joss, peintre aux cheveux bleus venu d'un lointain pays pour s'éloigner de son passé et peindre quelque chose de nouveau. Hannah ne peut s'empêcher d'écrire partout en ville la phrase "il y a si peu d'endroits confortables", une phrase qui est bientôt reprise par beaucoup de monde...

 

Ce livre est bien la preuve que l'on peut dire beaucoup de choses en finalement peu de mots, car il doit se lire en à peu près deux heures mais il ne s'oublie pas comme ça. C'est une belle évocation de la solitude contemporaine, qui ne peut se vivre que dans les grandes villes, cette solitude paradoxale dans un endroit très peuplé. Il y ainsi beaucoup de réflexions sur la vie dans lesquels on pourrait se reconnaître par moment. 

Joss et Hannah sont des personnages très touchants car tout à fait vraisemblables. Sur leur rencontre planera toujours l'ombre de *, d'autant plus présente par son absence (on ne peut pas d'ailleurs s'empêcher de la détester). La fin est perceptible dès la première phrase et pourtant nous ne voulons pas y croire...

 

http://img.over-blog.com/300x199/3/99/77/05/Defi-PR3.jpg Ce livre étant le premier roman plus que réussi de Fanny Salmeron, il participe bien évidemment au Défi Premier roman d'Anne !

 



Publié dans Dans l'Hexagone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne 20/01/2012 18:22


Oui, ça peut paraître sévère d ne prendre en compte que les billets d'après le début de challenge, mais les rétroactifs permettent de revenir sur la Rentrée littéraire... et d'autres et de
connaître mieux les livres !

Arieste 20/01/2012 21:02



Tout à fait d'accord, d'ailleurs j'ai vu quand j'ai posté mon billet, qu'il y avait déjà pas mal de nouveaux billets et des rétroactifs il va falloir que je vienne voir ça pour trouver des idées
:D



Anne 20/01/2012 10:02


Comme ton billet date du 23 novembre, je le note en billet rétroactif. Le vrai challenge a démarré le 8 décmbre, et je comptabilise à partir de cette date suivant les niveaux choisis. Un premier
récap bientôt ! (en février)

Arieste 20/01/2012 12:42



Oki je viens de voir ta réponse à mon commentaire sur ton blog, pas de problèmes :) C'est chouette à toi d'accepter quelques billets rétroactifs. En particulier celui-ci qui est un bon exemple de
premier roman plus que réussi :D



Eiluned 23/11/2011 15:26


Je note pour plus tard, en plus la couverture est superbe (ah les bottes à pois !)

Arieste 24/11/2011 22:49



J'avoue que la couverture m'a tapé dans l'oeil aussi ;)



Syl. 23/11/2011 13:53


Pas pour moi, et surtout pas à la veille de Noël !

Arieste 24/11/2011 22:48



Noël n'est que dans un mois, m'enfin !