Soie de Alessandro Baricco

Publié le par Arieste

                                      IMG_20120601_133805.jpg

 

Pourquoi ce livre ?

J'avais très envie de lire ce livre après avoir lu le billet d'Asphodèle, et quand je suis tombée dessus à la bibliothèque je me suis hâtée de l'emprunter.


De quoi ça parle ?

Une fois n'est pas coutume, puisque l'auteur a bien voulu présenter lui-même son livre je vais lui laisser la parole :

"Ceci n'est pas un roman. Ni même un récit. C'est une histoire. Elle commence avec un homme qui traverse le monde et finit avec un lac qui est là, comme ça, dans les journées du vent. L'homme s'appelle Hervé Joncour. Le lac, on ne sait pas.

On pourrait dire que c'est une histoire d'amour. Mais si c'était seulement ça, ça ne vaudrait pas la peine de la raconter. Il y a aussi dans cette histoire des désirs et des souffrances, de celles qu'on connaît parfaitement, mais le vrai nom pour les dire, on ne le trouve jamais. Et de toutes façons, ce n'est pas amour. (C'est très ancien, ça. Quand on n'a pas de nom pour dire les choses, on se sert d'une histoire. Ça fonctionne comme ça. Depuis des siècles.)

Toutes les histoires ont leur musique. Celle-ci a une musique blanche. C'est important de le dire, parce que la musique blanche est une drôle de musique, déconcertante quelquefois : elle se joue doucement, et elle se danse lentement. Quand elle bien jouée, c'est comme si on entendait jouer le silence, et ceux qui la dansent comme des dieux, on les regarde et on a l'impression qu'ils ne bougent pas. C'est terriblement difficile, la musique blanche.

Il n'y a pas grand-chose à ajouter. Peut-être faudrait-il préciser que l'histoire se passe au XIXe siècle : juste pour que personne ne s'attende à y trouver des avions, des machines à laver et psychanalystes. Il n'y en a pas ici.

Une autre fois peut-être."


Qu'est-ce que j'en pense ?

En lisant la présentation de cette histoire, je pense que vous aurez compris que le style est très poétique. Baricco a réussi ici à faire l'alliance d'un style léger et fluide (le livre se lit facilement en moins d'une heure) à une histoire pleine de réflexion.

La mise en page accentue la beauté du récit de par ses courts chapitres qui mettent en valeur des passages du roman à la manière de clichés pris sur le vif.

A travers ce récit, on assiste au voyage au Japon d'un homme qui découvre une autre culture, un autre monde à cette époque et qui ne peut s'empêcher d'être à la fois fasciné et happé par cette contrée et ses habitants. 

D'obligatoire au début (Hervé Joncour doit récupérer des vers à soie pour éviter la faillite), le voyage au Japon devient progressivement indispensable à Hervé.

Le livre explique simplement la fabrication de la soie et les enjeux de récupérer des oeufs de vers à soie directement au Japon. On sent que l'auteur s'est énormément documenté sur le sujet mais qu'il ne s'appesantit pas dessus dans le récit.

Davantage qu'un livre historique, on ressent surtout ici toute la thématique du voyage, l'envie d'évasion, la barrière de la langue, la fascination pour l'inconnu...

Tout en ayant un côté clairement japonisant avec des phrases ressemblant à des haïkus, cette histoire m'a également rappelé le style onirique de son compatriote Italo Calvino.

Difficile pour moi de vous en dire davantage, je vous conseille juste de le lire car il en vaut vraiment la peine.


En une phrase 

Une bouffée d'air frais !


Du côté des challenges

http://2.bp.blogspot.com/-28MXmGlyEP0/T3m7YinoFXI/AAAAAAAADpw/18KIER4uewA/s320/Challenge%2BLa%2BLitt%25C3%25A9rature%2Bfait%2Bson%2Bcin%25C3%25A9ma%2B2012.%2B%2B2e%2Bcat%25C3%25A9gorie%2Bjpeg.jpghttp://3.bp.blogspot.com/-ZuI4VUhvMD0/T5GGRd7YmDI/AAAAAAAABJs/6BYT45Offqk/s320/Torino.jpg

 


Commenter cet article

Lou 18/11/2012 21:56


J'ai prévu de lire très prochainement "Novecento : pianiste" du même auteur mais "Soie" figure depuis longtemps parmi mes projets de lecture. J'avais eu un coup de coeur pour "Les Châteaux de la
colère" mais ma lecture suivante m'a passablement déçue (je ne sais plus le titre, ça se passe au Far West). En tout cas c'est un auteur qui sait se renouveler sans cesse !

Cardamone 09/07/2012 00:25


C'est sûr que ton billet donne envie de le lire!

Arieste 09/07/2012 13:41



J'en suis ravie :)



Walpurgis 04/06/2012 16:24


Ca me donne envie de le découvrir et si tu as aimé comme conseillé plus haut lis Maxence Fermine et son merveilleux Neige !

Arieste 04/06/2012 17:56



Décidément il va falloir que je lise ce livre :)



nathalie 04/06/2012 14:51


Ce livre est un classique, je l'ai lu deux fois je crois. J'aime bien l'idée qu'une histoire peut être "une musique blanche"... merci pour ce billet !

Arieste 04/06/2012 15:24



avec plaisir, ravie de participer à ton challenge :)



Nina 03/06/2012 15:33


En effet ce roman est une petite merveille, je l'ai lu plusieurs fois, ç ame donne envie de le rerelire !!!!

Arieste 03/06/2012 17:03



je comprends !!! :D